Vernissage Embrasser l’inachevé / Wannabes

Quand :
16 janvier 2020 @ 17 h 30 min – 20 h 30 min
2020-01-16T17:30:00+00:00
2020-01-16T20:30:00+00:00
Où :
CEAAC
Contact :
MAILTO:noreply@facebookmail.com

SAVE THE DATE !

Rendez-vous jeudi 16.01.20 à partir de 18h30 pour le vernissage des deux nouvelles expositions de l’Espace international !

Lorine Boudinet
Embrasser l’inachevé

“Je revêts
ce mois-ci
le manteau de mes nuits
pour me cacher des ombres au temps
où la nature brunie,
où mes nuits prennent le pas sur mes jours, où elles frappent pendant que le soleil
dors au loin.”

Durant un mois à Budapest je me suis imprégnée de l’automne hongrois, de la nuit dévorant le jour et des pluies diluviennes qui assombrissent les façades décrépies de Pest entre deux éclaircies. Ma première visite fut le cimetière de Fiumei road à l’heure de la Toussaint. « Embrasser l’inachevé » est une exposition mêlant l’installation artistique et la recherche matérielle du passage entre deux saisons. Avec le soucis de parler d’objet à travers l’art et vice versa.Notes de l’artiste, 2019.

Notes de l’artiste, 2019.

Luca Sára Rózsa
Wannabes

WANNABE : “(…) Celui qui copie ou immortalise tout ou partie des aspects relatifs à son idole (…) Il est fort probable qu’un aspirant manque de confiance en lui et cherche des conseils.”
Source : urbandictionary.com

Une fois dans la vie, probablement (peut-être ?) tout le monde finit, angoissé, par se poser la question cruciale du sens de la vie, ou plutôt de son but. Qu’est-ce qui devrait nous motiver à définir nos objectifs ? Et à qui appartient le code moral qui nous aide à déterminer ces objectifs, sachant que, jusqu’au bout, nous sommes confrontés à la mort, à la négation de tout ?Le moi ou l’ego qui est dans l’épicentre de l’existence individuelle est, comme nous le savons tous, douloureusement temporaire et cela contraste fortement avec la permanence relative de l’univers – comme nous le voyons.
Ma peinture se concentre sur un moi qui se bat contre l’absurde de Camus, un moi qui se bat et qui veut être quelqu’un mais qui est consumé par le temps et l’espace impitoyable.
Le mot d’argot anglais “Wannabe” désigne (outre d’autres significations) un individu peu sûr de lui, qui a besoin d’un modèle ou d’une idée avec laquelle s’identifier et, ce faisant, il parvient à devenir quelqu’un.

Notes de l’artiste, 2019.

—-

> Expositions visibles du 17.01.2020 au 16.02.2020
En entrée libre du mercredi au dimanche de 14h à 18h

Plus d’infos : https://ceaac.org/fr/exposition/embrasser-linacheve-wannabes/

https://www.facebook.com/events/447416359224864/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.