PITRE & BOUËT – Paysages et transhumanisme

Quand :
8 juin 2022 @ 16 h 00 min – 12 juin 2022 @ 13 h 00 min
2022-06-08T16:00:00+00:00
2022-06-12T13:00:00+00:00
Où :
Tropisme
Contact :
MAILTO:noreply@facebookmail.com

✨ Pensés comme une immense colocation, les Ateliers Tropisme renferment toutes sortes de talents très différents. Régulièrement, nous proposons aux artistes des espaces dans lesquels ils peuvent croiser leurs pratiques et imaginer des événements, expositions, ateliers, performances… Cette exposition est, à l’image de Tropisme, un espace où deux visions se rencontrent pour une expérience collective. ✨

🍸🍸 VERNISSAGE DE L’EXPOSITION LE MERCREDI 8 JUIN À 18H

🎨 FRANÇOIS BOUËT
Graphiste-illustrateur indépendant, François Bouët réalise décors de films d’animation et d’exposition, peintures murales, couvertures de livres, affiches, pochettes de disques et collabore avec la presse et l’édition. Il illustre notamment Visions Fugitives de William Boyd, puis les Contes du Gecko (12 albums jeunesse) qui l’amènent à multiplier les interventions en milieu scolaire.

Parallèlement, il anime un atelier d’Art-Thérapie et édite linogravures et sérigraphies qu’il expose régulièrement dans la région Occitanie avec ses dessins originaux.

En 2014, il obtient une bourse de la Région Occitanie pour l’écriture de son premier livre (texte et images) Le bestiaire égaré de Charles Darwin, rapidement épuisé. Il collabore avec les collectifs Avis de Chantier et PACS pour des créations Land-Art et Street-Art.

Ses influences vont de Savignac à Milton Glaser, de Giotto à Robert Crumb, de Jean Fouquet à Glen Baxter. Ses images sont généralement simples, légères, parfois ironiques, souvent inspirées par la nature avec laquelle il a vécu enfant.

En 2019, François Bouët entame la publication de ses carnets de dessins : Portraits Branchés et Portraits Publics sont les premiers volumes disponibles. Fin 2021 voit la parution du port-folio 16 Dialogues de Sourd.

› Pour l’exposition, il présentera ses oeuvres paysages réalisés avec différentes matières : le graphite et le pastel sec essentiellement

🎨 DAVID PITRE
Les Homoctopus

L’atmosphère terrestre n’étant plus adaptée a l’homo sapiens sapiens, les hommes ont été amenés à vivre dans les fonds marins voire les abysses. Ces personnages anthropo-zoomorphes sont présentés dans des scènes parfois

humoristiques. Charles Darwin nous a appris que les espèces animales et végétales avaient dû s’adapter aux variations de leur environnement pour survivre. Les « hommes poissons » et « homoctopus » sont une proposition de ce que nous pourrions devenir dans un imaginaire proche ! Actuellement je développe un travail de sculpture essentiellement axé sur les homoctopus. Ces personnage hybrides dont la source d’inspiration semble inépuisable, me poussent à explorer un imaginaire marin le superposant à des scènes de vies

terriennes. Je cherche a leur donner l’aspect d’un futur préexistant ,supposant pour certaine leur récente découverte dans un état fossilisé.

› Pour l’exposition, il présentera ses sculptures qui seront entourées des paysages de François Bouët.

https://www.facebook.com/events/404849871497310